Consommer local et autrement: partage d'expérience

Wie, wo und was kann ich regionale Lebensmittel kaufen? 

Aus der Sicht einer in Hamburg lebenden Französin

Il y a quelques semaines, je vous parlais de ma réflexion sur mes habitudes de consommation, d'achats alimentaires et vous présentais les marchés hambourgeois pour plus de local dans nos assiettes. C'est à croire que c'était prémonitoire car depuis, le Covid-19 est passé par là et a bouleversé un certain nombre de nos habitudes, notamment alimentaires. En Allemagne, les restrictions dans nos mouvements, tout comme la fermeture des restaurants, nous ont conduit à revoir nos habitudes d'achats et d'alimentation. De ce côté-ci du Rhin, beaucoup d'Allemands ont (re)découvert leurs fourneaux, la viande si chère dans la culture germanique a même perdu de sa superbe (et encore plus avec les scandales liés aux infections massives dans des abattoirs!) et les produits régionaux et issus de l'agriculture biologiques n'ont jamais été aussi plébiscités. Les acteurs locaux de promotion d'une consommation "lokal & regional" ont su réagir avec beaucoup de créativité à cette demande et des initiatives telles que la caisse "Liekedeeler" ont pu être lancées en quelques semaines à peine.  Merci à Maëlanne, Française installée à Hambourg, de nous faire partager ici son expérience sur ce service de livraison à domicile d'un autre genre et plus largement sur les initiatives et services qui nous aident à consommer autrement dans notre environnement urbain et hambourgeois.

Vor einigen Wochen schrieb ich über meine Gedanken zu meinen Konsumgewohnheiten und stellte auf dem Blog die Hamburger Märkte vor. Wer hätte gedacht, dass kurz danach das Coronavirus nicht nur unseren Alltag auf den Kopf stellen, sondern auch unser Kauf- und Essverhalten verändern würde! In Deutschland haben Beschränkungen sowie die Schließung von Restaurants dazu geführt, dass wir unsere Einkaufs- und Essgewohnheiten überdenken mussten. Viele haben ihre Küche (neu) entdeckt, das hierzulande beliebtes Fleisch hat sogar an Attraktivität verloren (noch mehr seit den massiven Virusfällen in großen Schlachthöfen) und regionale sowie nachhaltige Produkte waren noch nie so beliebt. Lokale Akteure haben sehr schnell und kreativ auf die steigende Nachfrage reagiert und Initiativen wie die "Liekedeeler"-Kiste wurden innerhalb von kurzer Zeit lanciert. Herzlichen Dank an Maëlanne, einer in Hamburg lebenden Französin, dafür, dass sie hier  über ihre Erfahrung berichtet sowie andere Initiativen und Akteure in Hamburg erwähnt, die sich für ein anderes Konsumverhalten engagieren. 


Une partie des produits livrés avec Liekedeeler / Produktbeispiel aus der Kiste Liekedeeler
Photo: Crédit Regionalwert AG


Je suis ravie de partager avec vous mon expérience de livraison à domicile de la caisse "Liekedeeler", lancée en mars 2020 par Blattfrisch  en coopération avec des entreprises du réseau Regionalwert AG Hamburg et : soutenir des systèmes de production et de distribution alimentaire ancrés localement et éthiques m’importe beaucoup. C’est un message politique fort que nous envoyons individuellement via nos choix de consommation !

En janvier 2020, j’ai découvert la société d’actionnariat citoyen, Regionalwert AG Hamburg, alors que la structure effectuait sa quatrième levée de fonds. Je prends deux parts, séduite par cette entreprise citoyenne qui finance et accompagne des acteurs locaux sur l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire ("du jardin à l’assiette"). Elle contribue ainsi à reconstruire des écosystèmes alimentaires locaux, résilients et responsables. Le réseau est encore jeune et il se développe vite. Lorsqu’on investit dans ce genre de structure, on ne le fait pas dans un objectif de rentabilité financière (bien qu’on puisse s’attendre à moyen-terme à un petit rendement), on investit dans un projet de société, qui contribuera à améliorer notre cadre de vie collectif. Donc il faut être patient !

 Je suis également membre de la ferme Kattendorfer Hof ("Katti"), qui a plusieurs points de distribution (magasins, marchés et "Food Coops") à Hambourg, et propose un système type "Solawi" (Solidarische Landwirtschaft, équivalent de l'AMAP en France) avec un abonnement annuel (légumes + produits laitiers, et viande en option). Chaque samedi, je récupère à la Food Coop Zeiseweg les légumes et produits laitiers livrés par Katti. Je peux en complément commander des œufs et des produits de boulangerie et avoir accès à une jolie gamme de produits d’épicerie bio, dont une partie en vrac.  

 Mi-mars, les mesures de restriction sociale liées à la pandémie du Corona virus sont mises en place. Du jour au lendemain, nous sommes trois à la maison, avec la nécessité de se nourrir trois fois par jour… L’abonnement hebdomadaire de légumes/produits laitiers et les produits secs de la FoodCoop ne suffisent plus. Nous avons besoin de compléments. Mais avec le télétravail, un enfant de deux ans et les règles de distanciation, pas évident de faire autrement que d’aller vite fait au supermarché ! C’est à ce moment-là que Regionalwert lance avec Blattfrisch, l’initiative "Regional Zukunft", une gamme de caisses alimentaires livrées à domicile, les "Liekedeeler"(un mot qui nous vient du bas-allemand et signifie "à parts égales"). L’objectif est de soutenir les partenaires du réseau, mis en grande difficulté par la perte de leurs débouchés B2B. Séduits par cette mesure de solidarité, qui de plus résout notre problématique logistique, nous avons envie d’essayer.


Les visages derrière le concept Liekedeeler / Die Gesichter (und Köpfe) hinter dem Konzept Liedekeeler
Photo: Crédit Regionalwert AG


Sont proposées chaque semaine des caisses végétaliennes, végétariennes ou flexitariennes (soit un repas de viande) en petit ou grand format pour des prix allant de 65€ à 122€ (et depuis peu une caisse « mini » végétarienne à 39€). Il faut commander avant le mercredi midi pour une livraison le vendredi. Nous optons pour le petit format "Flexi" à 71€. Les frais de livraisons sont offerts. Nous aurions pu opter pour le grand format à 122€, mais c’est notre premier essai et c’est tout de même une somme importante. Les contenus des caisses de la semaine est bien détaillé sur le site web, mais nous attendons de voir quelles quantités cela représente réellement.  

Le vendredi matin, notre caisse est donc déposée par un livreur en triporteur électrique. [ Je fais un aparté : c’est la Coopérative Tricargo, qui conçoit elle-même ses triporteurs électriques, qui gère la livraison. Le concept fait en sorte d’être cohérent à tous les niveaux.] Ma première réflexion en la voyant, c’est que la caisse est généreusement remplie. Tout est joliment emballé, on a vraiment l’impression de recevoir un cadeau de Noël ! Notre petite caisse « Flexi » contient des fruits et légumes, des produits d’origine animale, de l'épicerie (du pain aux pâtes en passant par des Schorlen ou encore des pâtes pour tartes, le tout de partenaires et de production locale).

Sans oublier le bonus, une enveloppe contenant la présentation d’une entreprise partenaire (ici "Das Geld hängt an den Bäumen", une entreprise solidaire locale qui emploie des personnes handicapées et éloignées de l’emploi pour récolter des fruits et préparer ses jus), une recette à partir des ingrédients de la caisse (une quiche aux asperges) et même un petit cadeau pour la fête des mères (des infusions et friandises).m Le contenu de cette caisse petit format nous a permis de nous nourrir à 3, hors petit-déjeuner, pendant presque 3 jours. Avec les ingrédients, nous avons pu faire 2 belles quiches aux asperges en suivant la recette fournie, soit la base de 2 repas. Le souhait d’avoir un complément sur notre approvisionnement habituel a ainsi été complètement exaucé, même au-delà de mes attentes.

Les produits sont dans leur très grande majorité excellents et très frais, avec une mention spéciale pour les œufs, les asperges, le lait ("de saison" et provenant de vaches qui gambadent et gardent leur petit auprès d’elle pendant 3 mois) et la soupe d’asperges. J’ai été un peu déçue par le fromage (mais bon, je suis française…), il a donc été râpé dans la quiche ! J’ai également été étonnée de trouver du maïs sous vide et des tomates cerise en mai (pas excellentes). Elles proviennent d’une grosse entreprise bio régionale (qui n’est pas partenaire Regionalwert), ayant de très grandes serres et complétant l’approvisionnement.

Il y a certes encore quelques points d’amélioration (comme la possibilité de payer par carte, l’élargissement des créneaux de livraison ou la possibilité de choisir des options type !sans blé" ou "sans porc") mais il ne faut pas oublier que l’offre a été montée très rapidement, pour répondre à un contexte exceptionnel et par de jeunes structures. Je sais qu’elle est en train d’évoluer pour mieux s’adapter aux besoins des clients/membres tout en maintenant son caractère solidaire (un jeu d’équilibriste !). 

Pour conclure, nous avons été très satisfaits de cette expérience, et commanderons à nouveau, plutôt le format petit ou mini, qui est suffisant pour nous. Au regard de la qualité et de la quantité, le prix nous a semblé honnête, tout en rémunérant a priori justement le fournisseur, puisqu’il s’agit de circuits très courts. Nous recommandons vraiment d’essayer !


Maëlanne et sa famille ont participé à l'émission de ZDF "Plan B" : "Kohlrabi statt Papaya - die Vorzüge heimischer Produkte" (Chou-rave plutôt que papaye - les avantages des produits régionaux). Le reportage sera diffusé samedi 11 juillet à 17h30 puis disponible dans la médiathèque de l'émission.


Maëlanne et sa famille franco-allemande découvrent  "Liekedeeler" en même temps que l'équipe de télévision de ZDF .
Maëlanne  und ihre  deutsch-französische Familie erhalten ihre Liekedeeler-Kiste, zum 1. Mal und vor der Kamera eines ZDF Teams.

Photo: Crédit Regionalwert AG


Ich freue mich, meine Erfahrungen über die vor einigen Wochen von Blattfrisch in Kooperation mit Partnerbetrieben der Regionalwert AG Hamburg  auf den Markt gebrachte "Liekedeeler"-Kiste mit Euch zu teilen: Die Unterstützung von lokalen kleinen und mittelständigen Produzenten, Versorgern und Zulieferern bedeutet mir sehr viel. Wir - die Verbraucher -  können mit unserem Handeln ein starkes politisches Signal senden! 

Im Januar 2020 lernte ich die Regionalwert AG Hamburg, eine Bürgeraktiengesellschaft, kennen, gerade als die Initiative ihre vierte Investitionsrunde durchführte. Ich bin mit zwei Bürgeraktien eingestiegen und leiste damit einen Beitrag zur Finanzierung von Projekten und lokalen Akteuren, damit Wertschöpfung, Arbeitsplätze und gute Lebensmittel in unserer Region bleiben. Die Initiative trägt zum Wiederaufbau lokaler Nahrungsökosysteme bei, die widerstandsfähig und verantwortungsbewusst sind. Das Partnernetzwerk ist noch jung und wächst schnell. Wer sich an einer solchen Struktur beteiligt, investiert nicht in eine finanzielle Rendite - auch wenn mittelfristig eine kleine Rendite erwartet werden darf -, sondern in ein soziales Projekt, das zur Verbesserung unseres Lebensumfelds beiträgt.

Ich bin ebenfalls Mitglied des Kattendorfer Hofes ("Katti"), der mehrere Vertriebsstellen (Läden, Märkte und "Food Coops") in Hamburg hat und ein "Solawi"-Abo anbietet (Jahresabonnement mit Gemüsen und Milchprodukten sowie Fleisch als Option). Jeden Samstag hole ich meinen Anteil in meinem Food Coop ab. Ich kann auch Eier und Backwaren bestellen und profitiere ebenfalls von einer tollen Auswahl an Bio-Lebensmitteln, einige davon unverpackt.  

 Mitte März wird plötzlich durch das Coronavirus alles komplizierter. Über Nacht sind wir zu dritt zu Hause und müssen dreimal am Tag kochen und essen. Das Wochenabonnement und die FoodCoop-Produkte reichen nicht mehr aus. Wir brauchen mehr. Aber mit Homeoffice, einem zweijährigen Kind und den bestehenden Einschränkungen erweist es sich schnell kompliziert, einkaufen zu gehen. Zu diesem Zeitpunkt starten Regionalwert und Blattfrisch die Initiative  "Regionale Zukunft" und das Lieferservice "Liekedeeler"(Niederdeutsch für Gleichteiler). Das primäre Ziel ist, die Netzwerkpartner zu unterstützen, die durch den Verlust ihrer B2B-Geschäfte in große Schwierigkeiten geraten sind. Dieses Maß an Solidarität gefällt uns sehr und wir lösen dadurch uns Organisationsproblem. Wir machen mit!

Jede Woche werden vegane, vegetarische oder flexitarische Kisten in kleinem oder großem Format zu Preisen zwischen 65€ und 122€ (und seit kurzem eine "Mini"-Vegetarierkiste für 39€) angeboten. Bestellungen erfolgen bis Mittwoch für eine Lieferung am Freitag. Wir entscheiden uns für das kleine Format "Flexi"  für 71€. Die Lieferung ist kostenlos. Auch wenn wir bereits den Inhalt von der Webseite kennen, sind wir sehr gespannt.  Und am Freitag ist es soweit: unsere Kiste wird von einem E-Transportfahrrad von der Tricargo Cooperative - auch eine in Hamburg verankerte Initiative, die sich für eine leise und saubere Mobilität engagiert - geliefert.  Mein erster Eindruck: Die Kiste ist wirklich großzügig, es ist alles schön verpackt und es fühlt sich fast wie Weihnachten! Die "Flexi"-Kasse enthält Obst und Gemüse, tierische Produkte sowie ein 100% Effenberger Roggenbrot und Produkte (wie Kartoffelsalat, Nudeln, Schorlen...) von verschiedenen lokalen Partnern. Davon konnten wir 3 Tage lang wunderbar essen. Unser Wunsch nach einem Zusatzangebot wurde auf jedem mehr als erfüllt.  

Die meisten Produkte sind sehr frisch und bester Qualität gewesen. Die Eier, Spargel, Milch und die Spargelsuppe schmeckten hervorragend. Ich war ein bisschen vom Käse enttäuscht, aber es liegt sicherlich daran, dass ich Französin bin und diese Art von Käse nicht so gut kenne (dafür schmeckte der Käse in der Quiche besonders gut!) Ich war auch überrascht, dass vakuumverpackte Mais- und Kirschtomaten dabei waren. Die Erklärung ist, dass sie von einer großen regionalen Bio-Firma (die kein Regionalwert-Partner ist) mit Gewächshäusern kommen und das Sortiment ergänzen.

Es kann sicherlich noch einiges verbessert werden  -wie z.B. die Bezahlung mit Kreditkarte, großzügigere Lieferzeiten oder Optionen wie "weizenfrei" oder "schweinefleischfrei". Man darf aber nicht vergessen, dass das Service innerhalb von wenigen Tagen auf die Beine gestellt wurde und dies auch noch in einer besonderen (Corona)Zeit.  Von den Initiatoren weiß ich, dass sie sehr darum bemüht sind, sowohl die Wünsche ihrer Kunden zu beachten als auch die von Anfang an signalisierte solidarische Haltung zu bewahren. 

Wir sind von dieser Initiativen - und natürlich vom Inhalt unserer Kiste - sehr angetan gewesen und werden wieder bestellen, wahrscheinlich eher das Klein- bzw. Miniformat, weil es für uns ausreichend ist.  Was Qualität und Quantität betrifft, ist der Preis fair, auch weil alle Akteure (Produktion und Lieferkette) angemessen vergütet werden.  


Maëlanne und ihre Familie sind am Samstag 11. Juli ab 17.30 Uhr in der ZDF-Sendung  "Plan B" (Kohlrabi statt Papaya - die Vorzüge heimischer Produkte) zu sehen. Anschließend wird die Sendung in der Sendung - Mediathek zu sehen sein.


monhambourg, 15 juin 2020

Kommentare: 0