3kleinegrenouilles, une famille franco-allemande à Hambourg

Ma vie hambourgeoise, mon Hambourg, se construisent sur de belles rencontres franco-allemandes ou franco-hambourgeoises au détour de manifestations, de projets, de coïncidences. Dans cette colonne "franco-hamburgisch", je vous présente des personnes, initiatives, savoir-faire ou projets entrepreneuriaux qui ont pour feuille de route, sacerdoce ou tout simplement plaisir de construire ou d'entretenir les ponts entre nos cultures. Cette semaine, je donne la parole à Catherine*, Française établie à Hambourg et créatrice du blog franco-allemand 3kleinegrenouilles.

Mein Hamburger Leben, mon Hambourg, gestalten sich aus einmaligen und wertvollen deutsch-französischen Begegnungen im Rahmen von Events, Projekten oder sogar glücklichen Zufällen. Auf dieser Seite lasse ich Menschen, Initiativen, Know-how oder Geschäftsmodellen zu Wort kommen, dessen Roadmap, Berufung oder Freude darin besteht, Brücken zwischen unseren Kulturen zu bauen oder zu pflegen. Diese Woche gebe ich Catherine*, Französin in Hamburg und Gründerin des deutsch-französischen Blogs 3kleinegrenouilles das Wort.

„3kleinegrenouilles“ est un clin d’oeil au fait que tu enfin plutôt vous soyez une famille franco-allemande à Hambourg avec 3 enfants. D’où te vient cette envie de prendre la plume alors que ton quotidien est déjà bien rempli entre famille et travail?

J'ai créé le blog en octobre 2018. Il a été la conséquence d'une phase assez forte de mal du pays et de manque de la langue française. J'aurais eu envie de rentrer en France mais ce n'était malheureusement pas possible. J'avais envie de recommencer à écrire en français par passion et je souhaitais retrouver ces échanges en français avec différentes personnes. En effet, je suis la seule non-Allemande dans mon travail et même si je travaille aussi en français, je rédige assez peu. J'ai donc eu envie de compenser en retrouvant le goût d'écrire en français sur les thèmes que je souhaite aborder.

De quoi parles-tu sur le blog ?

 Je parle de notre quotidien de famille franco-allemande vivant en Allemagne, de nos excursions à et autour de Hambourg et de nos voyages en Allemagne, en France et dans les pays voisins. J'aborde aussi le thème du handicap et de la différence car notre plus jeune fille a malheureusement une maladie génétique très rare. 

Etre une famille franco-allemande à Hambourg, qu’est ce que cela a de particulier ?  Voire même de  challengeant ? 

Nous sommes à proximité d'une partie de la famille de mon mari mais très loin de la mienne et à l'arrivée de notre aîné, nous avons dû trouver un nouvel équilibre entre les familles et la situation géographique, afin que la famille reste franco-allemande. C'est aussi s'engager en tant que parents pour maintenir le lien avec les deux familles, les deux langues et les deux cultures. C'est alterner entre les amis allemands et les amis français et francophones. Mais c'est aussi essayer de prendre le meilleur des deux côtés et relativiser face à certaines injonctions ou façons de penser. Mais c'est aussi repartir en France ou ailleurs retrouver les amis français.

Et être une maman française à Hambourg, est ce simple, même lorsque l’on maîtrise comme toi la langue et la culture?  Comment le vis tu ? Et quels sont peut-être tes plus grandes difficultés et/ou bien les points les plus positifs ? 

Il y a neuf ans, j'ai repris le travail à 30% à la fin de mon congé maternité, sans prendre le congé parental allemand d'un an. Mes collègues ont été très surpris et certains m'ont dit qu'ils savaient que cela se faisait " chez moi". On m'en reparle parfois encore car je reste la seule (sur une équipe d'une quarantaine de personnes) à l'avoir fait. Je pense que c'est l'expérience où j'ai été le plus française à Hambourg. Pour mes filles, j'ai ensuite pris le congé parental et suis restée un an à la maison avec chacune.

En tant que Française, je bénéficie d'un a priori globalement positif, même si les parents français sont vus comme plutôt autoritaires et élitistes avec leurs enfants. Le point le plus positif est d'être en relation avec deux façons de penser et de concevoir l'éducation. Là aussi, c'est s'inspirer des deux modèles et essayer d'en prendre le meilleur. C'est aussi admettre que je suis la seule étrangère de la famille, la seule dont la langue maternelle n'est pas l'allemand. C'est parfois difficile, notamment lors des hospitalisations de notre fille car tout était en allemand et j'aurais aimé parfois juste parler en français



Comment tes enfants vivent-ils eux ce biculturalisme ? Leurs deux langues ? 
Ils le vivent bien, ils se sentent français et allemand et nous faisons très attention à ce qu'ils parlent et écrivent les deux langues (notamment par des cours). J'ai rencontré mon mari à Paris où il faisait un an d'Erasmus et il parle couramment français. Dans la famille, chacun parle donc sa langue: je parle en français à mon mari et il me parle en allemand. Les enfants me parlent en français et parlent en allemand à leur papa. Mais on obtient des situations un peu cocasses. Actuellement, mon fils lit Astérix et Obélix en allemand et refuse bizarrement de la lire en français car il a découvert la bande dessinée en allemand.
Nous allons aussi deux à trois fois par an en vacances en France, notamment dans ma Nièvre natale. 

Hambourg est elle une ville „kinderfreundlich“ ?

Hambourg est une ville très kinderfreundlich. Il y a une offre très variée pour les femmes enceintes et les jeunes mamans (musique, sport, massage pour bébés, etc.). Il y a aussi beaucoup de clubs de sport et un bon réseau de bibliothèques. C'est une ville très verte et bien moins dense que Paris. Les transports en commun sont pratiquables avec une poussette, notamment depuis l'installation de davantage d'ascenseurs dans les stations de métro. On trouve beaucoup d'aires de jeux. Mais c'est une ville chère pour l'immobilier.

Tu parles souvent sur ton blog des excursions que vous faites à ou autour de Hambourg. Quel est ton top 5 et que faut-il absolument voir et découvrir en famille ?

Je suis une grande passionnée d'histoire et de géographie, mon mari aime les excursions en pleine nature et nous essayons donc d'alterner les destinations. Pour profiter de la nature, je conseillerais d'aller se promener dans le marais de Himmelmoor, les Boberger Dünen ou, un peu plus loin, dans la Lüneburger Heide. Une sortie en bateau dans le port de Hambourg plait aussi toujours beaucoup aux enfants. Mon musée préféré avec les enfants est le Maritimes Museum. En famille, je conseillerais aussi de se promener dans la ville et d'aller découvrir les autres villes hanséatiques autour de Hambourg. 

Quel(s) conseil(s) pourrais tu donner aux familles franco-allemandes en Allemagne ? 

Et aux aux familles françaises qui font le choix de s’expatrier à Hambourg ? 

 Avoir deux cultures et deux langues est une véritable chance et il est important de permettre aux enfants d'être de vrais bilingues, tant à l'écrit qu'à l'oral. Ce n'est pas simple mais c'est fondamental pour l'épanouissement de la famille.

Aux nouveaux arrivants, je leur conseillerais d'apprendre l'allemand (au moins les bases) afin de pouvoir échanger plus facilement avec leurs voisins, leurs collègues, les parents des amis des enfants, les éducatrices de la crèche, etc. L'allemand semble être une langue difficile au premier abord mais son apprentissage est indispensable à une bonne intégration familiale.

Et ma question bonus ?  Es tu plutôt croissant ou Franzbrötchen ? 

J'ai découvert les Franzbrötchen en arrivant à Hambourg et j'aime beaucoup cette viennoiserie. Les pains au chocolat et les pains aux raisins me manquent mais une amie française pâtissière en fait heureusement d'excellents.


Merci Catherine et bon vent à 3kleinegrenouilles. Vous trouverez sur le blog des articles sur la parentalité franco-allemande et toute une série de posts sur de belles excursions à faire à Hambourg ou dans la région. Et depuis peu, les articles relatifs à "tourisme" sont également en allemand! 


monhambourg, 4 juillet 2020

* Pour des raisons professionnelles, "Catherine" s'est choisie un nom d'auteure.