Les habits de l'empereur!

Aviez-vous déjà remarqué cette petite maison de brique accolée à la ligne aérienne du métro U3 -à la sortie de la station Baumwall- et qui détonne légèrement entre les poissons grillés servis dans le quartier portugais et les géants des mer qui longent les rives du port ?

Le Sielhäuschen ou littéralement la maisonnette des égoûts mérite un petit détour lors de vos pérégrinations hambourgeoises car elle se fait l'écho anecdotique du Hambourg du siècle dernier.

Au tournant du 20ème siècle, Hambourg s'enorgueillait d'être la seule ville de l'Allemagne impériale à disposer d'un véritable système de canalisation. L'empereur Wilhelm II (ou Guillaume II dans la langue de Molière), prévoyant de se rendre à Hambourg dans le cadre de manoeuvres navales à l'automne 1904, émit le souhait de visiter cette installation moderne. Cette petite expédition sous terre devait se dérouler à bord d'une barque et le mener à quelques encablures de là, sous la Hafenstrasse.
Afin de permettre au souverain de descendre en toute quiétude dans les installations et surtout d'enfiler une tenue adéquate tout en étant caché du regard des curieux, les autorités hambourgeoises s'empressèrent de construire cette maisonnette de briques de style Jugendstil.
L'histoire ne dit cependant pas si la visite eut lieu et si Wilhelm II découvrit les canalisations de la Hansestadt.

Ce n'est d'ailleurs qu'en 2012, lorsque la statue de William Lindley, l'ingénieur britannique qui oeuvra avec grand succès à la modernisation de Hambourg et surtout à son approvisionnement en eau, fut érigée (voir photo ci-dessus) que l'on découvrit le petit "dressing" de 6 m2 destiné à l'empereur.

Le Sielhäuschen est fermé au public, à l'exception d'une fois par an, lors du "Tag des offenen Denkmals", la journée ou plutôt le week-end du patrimoine, début septembre.
En 2018, ce sera le 9 septembre (ainsi que les 7 et 8). Le programme définitif sera publié à partir du mois d'août sur www.tag-des-offenen-denkmals.de. Vous y trouverez alors le jour et les heures pour accéder à la maisonnette des égoûts mais également à toute une pléthore de lieux normalement inaccessibles tout le reste de l'année.

 

monhambourg, 28 mai 2018