Le Matthiae-Mahl, un festin de tradition hanséatique

Nous sommes habitués aux traditions ancestrales françaises avec magnificiences versaillaises ou prestances élyséennes... mais notre cité hanséatique n'est pas en reste avec son Matthiae-Mahl, le plus ancien banquet d'honneur au monde qui se tient chaque année en février.

Le banquet remonte au Moyen-Âge, à l'époque où le 24 février (le jour de la Saint-Matthias) était tout à la fois le début du printemps, le commencement de l'année commerciale et aussi le moment où les sénateurs recevaient leur lettre de mission pour l'année et élisaient un nouveau Erster Bürgermeister, Maire.

La coutume était d'inviter des "Vertreter der Hamburg freundlich gesonnenen Mächte", représentants hambourgeois ou étrangers oeuvrant pour les intérêts de la Hansestadt. Les archives font état d'un tout premier Festmahl, banquet festif, en l'année 1356. Le couteau posé devant chaque invité était d'ailleurs un signe de grande déférence portée aux convives, car à l'époque, il était plutôt d'usage de manger avec les doigts.

Aujourd'hui, au-delà du couteau, des couverts et assiettes de circonstance, les tables sont parées de vases et plats qui proviennent de la collection du Silberschatz, du trésor d'argenterie de l'Hôtel de Ville. Trône ainsi sur la table d'honneur, à laquelle siège le Maire de Hambourg et ses plus illustres invités, une coupe offerte par le roi Edward VII d'Angleterre.

De 40 convives en 1356, le Matthiae-Mahl compte aujourd'hui près de 400 invités, représentants politiques, économiques, religieux, de la culture et des sciences de Hambourg, mais également du corps consulaire, d'organisations internationales ou encore de la Bundeswehr, l'armée allemande. La tradition veut également que deux invités d'honneur soient chaque année conviés par le Maire, l'un allemand et l'autre étranger. Le banquet a ainsi accueilli un grand nombre de présidents et chefs d'état étrangers, de Bundeskänzler ou de têtes couronnées européennes, dont le célèbre couple britannique Charles et Diana ou encore l'ancien Premier Ministre Français Jean-Marc Ayrault en 2013. Les Ehrengäste 2017 seront, vendredi 17 février, le Premier Ministre canadien Justin Trudeau et le tout nouveau Ministre des Affaires Etrangères allemand Sigmar Gabriel

Quant au menu, rien ne filtre jusqu'à ce que les plats soient servis aux invités. Qu'en sera-t-il cette année ? Une touche culinaire germano-britannique sera-t-elle  rajoutée au menu ? Réponse seulement le soir même. Au secret du menu se rajoute un protocolle immuable et très formel: les invités d'honneur sont accueillis par le Maire sur la plus haute marche de l'escalier du Sénat et après l'exercice des salutations de circonstance, sont invités à signer le Goldenes Buch, le Livre d'Or de la ville de Hambourg. Tous les convives prennent ensuite place dans la Großer Festsaal, la somptueuse salle des fêtes de la Mairie. Le dîner est entrecoupé d'intermèdes musicaux de l'orchestre de Chambre de la Hochschule für Musik und Theater de Hambourg et de discours, du Maire et de ses invités.

Et pour terminer, voici une video bien sympathique présentant les préparatifs précédant le banquet de 2015 en 122 secondes:

 

monhambourg, 20 février 2015, réactualisé le 11 février 2017

 

A lire également: