Notre "Elphi"

"Vaisseau fantôme en perdition", "la Philharmonie de Hambourg bat de l'Elbe", "Millionengrab an der Elbe", "cauchemar des contribuables", le feuilleton hanséatique démarré en 2007 a fait couler beaucoup d'encre, a laissé les détracteurs s'en donner à coeur joie et a amèrement rappelé aux politiques de notre Hansestadt que la gestion d'un projet de tel envergure nécessitait des compétences autres que celles de veiller sommairement à sa bonne réalisation et de confier presque entièrement le gouvernail du navire philharmonique à une entreprise privée.



Le Chilehaus

La proue d'un navire s'élevant vers les cieux, telle est la première image qui nous vient à l'esprit lorsque l'on s'approche du bâtiment et que l'on contemple cette façade pointant vers l'est. Le Chilehaus, la maison du Chili, est un immeuble aussi imposant que symbolique, l'expression d'une longue tradition commerciale hanséatique et d'une architecture typique du début du 20ème siècle dans le Nord de l'Allemagne.



Le "Michel" (1)

Ce mois-ci, monhambourg ouvre ses colonnes à Jutta Hülsmann, guide touristique francophone à Hambourg.

Elle nous emmène visiter St Michaelis, l'une des principales églises de Hambourg et surtout l'un des symboles forts de la Hansestadt... le "Michel" occupe une place d'honneur dans le coeur des Hambourgeois.



Le "Michel" (2)

monhambourg ouvre de nouveau ses colonnes à Jutta Hülsmann, guide touristique francophone à Hambourg pour poursuivre la visite de St Michaelis.

Dans un premier article (à lire ou relire), elle présentait l'histoire de ce symbole fort de la Hansestadt... Elle poursuit aujourd'hui avec son horloge et ses orgues.



Du "Hummel Hummel" à l'eau du robinet...

Le personnage hambourgeois le plus connu est incontestablement le Hummel.  Sa silhouette caractéristique, marquée par le haut-de-forme, le vêtement traditionnel et le porte-seaux pour transporter de l'eau, se retrouve aussi bien sur les souvenirs pour touristes, les slogans hanséatiques ou trône même à l'entrée du supermaché de quartier! Mais qui est donc ce Hummel et pourquoi joue-t-il un rôle si symbolique dans l'histoire de la Hansestadt?



"Die Zitronenjette", une figure de la mémoire hambourgeoise...

Vous connaissez déjà le Hummel mais saviez-vous qu'il existe un équivalent féminin au célèbre porteur d'eau hanséatique ?

Une vraie Hamburger Original qui, elle aussi, a véritablement existé et dont le destin singulier est rentré dans la mémoire collective: die Zitronenjette, de son vrai nom Henriette Johanne Marie Müller, une marchande ambulante de citrons.



La "Hafenstraße"

Aujourd'hui, la Hafenstraße, sur les bords de l'Elbe, entre Landungsbrücken et le Fischmarkt, est une rue aux immeubles colorés, particulièrement appréciée des photographes amateurs embarqués à bord des Barkassen du port de Hambourg.

Qui pourrait penser qu'il y a exactement trente ans, cette rue était le symbole d'une ville divisée en deux camps et le théâtre d'affrontements tels que nous les connaissons plutôt de certaines banlieus de l'hexagone.



La "Davidwache"

"Hamburger Polizeikommissariat 15", une dénomination administrative qui ne vous est vraisemblablement pas familière... mais vous connaissez certainement la "Davidwache", le plus célèbre commissariat de police de notre Hansestadt, dont la notoriété s'étend bien au-delà du Sud de l'Elbe.