"Spargelzeit" ou frénésie des asperges

Chaque printemps, à Hambourg comme dans le reste de l'Allemagne, une certaine frénésie s'empare des foyers allemands lorsque débute die Spargelzeit, la saison des asperges. Cette plante potagère, déjà consommée et appréciée par nos ancêtres romains et grecs, occupe une place très particulière dans le coeur...et dans l'assiette des Allemands. L'asparagus officinalis est même qualifiée de königliches Gemüse, légume royal.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: plus de 110 000 tonnes d'asperges fraîches sont consommées entre avril et juin, soit plus d'1 kilo par tête! A titre de comparaison, chaque Français en mange moins de 500 grammes sur toute une année. 17 % des Allemands en consomment même quotidiennement pendant la haute saison. Les asperges de Grèce ou d'Italie sont les premières proposées à la vente mais les vrais amateurs préfèrent attendre l'arrivée de l'asperge allemande sur les étals du marché, quitte à payer la coquette somme de 16 € le kilo les premiers jours.


[ KURZ GEFASST ]

Sobald der Frühling wieder festen Fuß auf Deutschland fasst, geht es los und es wird über alle mögliche mediale Kanäle darüber berichtet: wo, wann, zum welchem Preis... der Spargel ist einfach in aller Munde! Für Franzosen in Deutschland ist diese Leidenschaft um so seltsamer, dass der asparagus officinalis in Frankreich keinen Kultstatus kennt. Während die Deutschen zwischen April und Juni über 1 Kilogram pro Kopf essen, konsumieren wir maximal 500 Gram pro Jahr! Und obwohl wir für gutes Essen üblicherweise nicht sparen, ist keiner bereit 16 € /Kg für die allerersten Spargel (ab April) auszugeben...

Ich gehöre inzwischen aber auch zu den Spargel-Genießerinnen und freue mich jedes Mal. Dabei bleibe ich meistens sehr traditionell und esse meine Spargel mit Kartoffeln, Schwarzwälder Schinken und einfach Butter!



Quelle asperge pour quelle consommation?

C'est l'asperge blanche qui remporte à 77 % la faveur, suivie de la verte et loin derrière de la violette (seulement 2 %). Qu'a t-elle de si particulier cette asperge blanche, qui pousse entièrement sous terre en l'absence de lumière? Ce sont ces conditions de cultures très exigeantes qui lui donnent une saveur fine et délicate, à la différence d'une asperge à la pointe violacée au contact de la lumière et au goût légèrement amertume et plus fruité. Intéressant: c'est justement cette asperge violette que le consommateur français favorise!

L'asperge est  à l'honneur sur la table familiale ou pour un dîner entre amis. Elle se déguste de préférence "nature", en met principal, accompagnée d'une tranche de jambon ou d'une escalope et arrosée d'un filet de beurre ou d'une "Sauce Hollandaise".

Bien entendu, la cuisson doit être parfaite, si possible dans une casserole haute et étroite. Avant cela, il aura fallu couper le talon et éplucher la partie blanche tout en épargnant les bourgeons. Quant aux épluchures et à l'eau de cuisson, elles serviront pour la Spargelsuppe, la soupe aux asperges!

Avec seulement 65 calories pour 500 grammes, une pléthore de fibres alimentaires et de vitamines, c'est décidément le légume idéal d'avant l'été. Il vous reste encore quelques semaines pour l'apprécier sous toutes ses formes: la saison de l'asperge allemande prend officiellement fin le 24 juin.

monhambourg vous propose une recette classique que vous accompagnerez de Schwarwälder Schinken, jambon fumé de la Forêt-Noire et de Riesling du Palatinat:

Il vous faut: 1 kilo d'asperges, 1 litre d'eau, 1 tranche de citron non traité, 10 grammes de sucre, 5 grammes de sel et 100 grammes de beurre.

Laver et éplucher les asperges. Faire bouillir l'eau avec citron, sucre et sel puis rajouter les asperges. Faire cuire pendant environ 20 minutes. Les asperges sont prêtes lorsque vous les soulevez et qu'elles s'infléchissent légèrement. Faire fondre le beurre et le verser sur les asperges cuites. Guten Appetit!

 

monhambourg, 14 avril 2012