Portrait: Claire, hambourgeoise et bloggueuse

Mon Hambourg, ce sont aussi les femmes et les hommes qui construisent des passerelles entre mes deux cultures, entre ma ville d'adoption et mes racines hexagonales: artistes, chefs d'entreprise, bénévoles, mamans (ou papas), bloggueurs, etc., que je rencontre ponctuellement, au détour de manifestations ou de projets. Ils ont chacune et chacun une relation particulière avec Hambourg, l'Allemagne ou encore la France et oeuvrent, sur scène ou dans l'ombre, pour un Hambourg tolérant et ouvert à "l'autre". Je prends toujours un grand plaisir à schnacker le temps d'un café avec ces acteurs du quotidien et cette semaine, je donne la parole à Claire, architecte franco-anglaise (sans oublier 1/4 de racines danoises) rencontrée via un e-mail adressé à monhambourg.

Claire, depuis combien de temps es-tu à Hambourg?

Je suis arrivée à Hambourg il y a deux ans et demi. Je ne connaissais presque pas la ville et l’Allemagne non plus d’ailleurs. Je ne m’attendais pas à avoir autant de choses à découvrir !

 

Tu bloggues depuis quelques mois (https://croissantbrezel.wordpress.com)  et mets en scène le quotidien de Jade, une jeune française qui découvre Hambourg et l'Allemagne. D'où t-es venue l'idée de ce blog ?

Jade est un personnage fictif mais qui vit, bien sûr, des évènements que j’ai vécu moi-même. Je voulais au départ, écrire des articles sur les différences culturelles vécues au quotidien par un(e) français(e) expatrié(e). En écrivant mes premiers articles, j’utilisais les termes "un français" ou "un allemand". En me relisant, j’ai trouvé que ça n’allait pas. Ce "français" et cet "allemand" devaient prendre vie, on devait pouvoir s’y identifier. Sont alors nés Jade, sa colocataire Meike, ses amis allemands Mattis, Felix, Lukas, Annika, son amie française Marianne, et ses collègues Sofia, Herr Schmidt, Janina etc.

Où trouves tu ton inspiration ?

Je trouve mon inspiration dans la vie de tous les jours. J’ai toujours un carnet sur moi, et j’y note plusieurs idées par semaine !

 

Si tu devais recenser trois grandes différences entre nos deux pays, quelles seraient-elles ?

- La discipline : ne pas traverser lorsque le bonhomme est rouge n’est pas un cliché.

- La gastronomie : par exemple le pain. Dans nos deux pays, il est très apprécié et délicieux. Le pain aux céréales allemand et la baguette française n’ont rien à s’envier. Ils sont juste différents.

- Le rapport à l’argent : le pourboire, les moyens de paiement, le montant d’argent liquide dans le porte-monnaie, ce dont on peut parler ou pas etc.


 Qu'apprécies tu le plus à Hambourg ?

L’Alster, l’Elbe, Planten un Blomen. La nature dans la ville.

 

Qu'est ce qui t'agace le plus ?

Les touristes sur les pistes cyclables ! Et oui… Je suis devenue un peu hambourgeoise.

 

Es tu plutôt croissant ou Franzbrötchen ? ou Bretzel ?

Le bon croissant bien gras est en règle générale assez difficile à trouver à l’étranger. Alors quand je suis en Allemagne, à moins d’avoir une grosse crise de nostalgie, je mange plutôt allemand. Je suis donc Bretzel pour un snack salé et Franzbrötchen pour le petit déjeuner.

Ton endroit préféré à Hambourg?

L’Alster Perle (photo ci-dessus). Pour sa simplicité, et surtout la vue magnifique à chaque période de l’année.

 

Si tu devais donner un Tipp, un bon conseil aux francophones arrivant sur Hambourg, ce serait...

Aux francophones : d’apprendre la langue bien sûr. Ca n’est vraiment pas facile et ça ne sera jamais parfait mais ça vaut le coup ! On est fier après quelque temps d’arriver à commander ce qu’on veut à la boulangerie: "Eine Brezel bitte !" (Un bretzel s’il-vous-plaît !) et de comprendre la réponse : "Kassenbon ?" (Ticket de caisse ?).

Et aux français : d’avoir une capuche à leur manteau. C’est tellement pratique ! On ne sait jamais quand ça va nous tomber dessus !

 

Merci Claire et viel Erfolg pour ton blog croissantbrezel.wordpress.com. Je me réjouis de suivre les aventures de Jade et de me retrouver dans nos petits "Karambolages" (du nom de l'émission culte franco-allemande sur Arte) du quotidien.

Croissantbrezel est aussi sur Facebook.

 

monhambourg, 22 janvier 2017


Les portraits précédents...

 

Portrait: Thomas alias DJ St Tonaire
Ce nouveau portrait donne la parole à un des acteurs du petit monde franco-allemand de Hambourg...même s'il est lui-même bien trop modeste pour l'avouer ! Thomas alias DJ St Tonaire préfère en effet s'installer derrière sa console plutôt que de se retrouver sous les feux des projecteurs...

Portrait: Les Maries

cette semaine, je donne la parole à "Les Maries", Marie-Laure & Klaus, à l'occasion de la sortie de leur nouvel album "Goldene Flaute".  J'ai rencontré Marie-Laure il y a déjà quatre ans à l'occasion d'une soirée franco-allemande que j'avais co-organisée et depuis, j'ai grand plaisir à la retrouver avec Klaus, son compagnon de scène et dans la vie, à l'occasion de concerts, de festivals ou de soirées entre amis.

Portrait: Nathalie L. Brochard.

J'ai fait la connaissance de Nathalie il y a quelques printemps et depuis nous nous retrouvons régulièrement dans le cadre de projets tels que notre café compétences ou encore pour l'organisation du festival franco-allemand arabesques. Si je devais donner un cosy name à Nathalie, ce serait "Madame Connection Hambourg"