Le Strandkorb, entre corbeille de plage et "typisch deutsch"!

En ces temps de températures estivales et de grand soleil sur le Nord de l'Allemagne, il est un objet "typique" du littoral allemand sous lequel il fait bon s'abriter: le Strandkorb, cette drôle de corbeille de plage indissociable des grandes plages des Mers du Nord et Baltique mais également bien présente dans le mobilier urbain hambourgeois, sur les terrasses des cafés, dans les beach clubs ou tel un trône majestueux au centre du jardin.



KURZ GESAGT...
Wenn ich einen einzigen "typisch deutsch" Gegenstand auf eine einsame Insel mitnehmen müsste, dann würde ich keine Sekunde zögern und mich unverzüglich für den Strandkorb entscheiden. Ich bin quasi am Strand - naja... auf einer kleinen idyllischen, bretonischen und sonnigen Halbinsel! - groß geworden und, auch wenn ich am liebsten bodenständige Strandbesuche ohne Schnickschnack liebe, zu jedem Ost- und Nordseebesuch gehört definitiv der schicke Korbsessel dazu. Wenn mir das Meer zu sehr fehlt und Hamburg zu warm wird - ja, es kommt immer wieder vor!-, dann packe ich Badeanzug und -tuch und flitze in den frühen Morgenstunden Richtung Norden, am liebsten an die Ostsee - es geht einfach schneller ins Wasser, keine Flut und Ebbe! -  Ich suche mir einen schönen Platz und den entsprechenden Strandkorb aus, hole mir einen Kaffee auf dem Weg und schon fühle ich mich wie Gott in Frankreich oder besser gesagt wie eine glückliche Bretonin am Meer!
Der Korb ist einfach genial und ein Alleskönner: er schützt mich gegen Wind, Sonne - inkl. Sonnenbrand - und ich kann drin lesen, schreiben oder einfach meine Gedanken freien Lauf lassen. Wunderbar entschleunigend! 

Eigentlich schade, dass die - sonst immer gern kreativen - Franzosen den Strandkorb noch nicht für sich entdeckt haben. Bis jetzt thront er gelegentlich hier und da, im Garten oder auf der Terrasse von Franzosen, die sich mit Nostalgie an einen längeren Deutschlandaufenthalt oder Ferien in Norddeutschland erinnern. Ich träume aber natürlich davon, dass der norddeutsche Strandkorb irgendwann auch bretonische oder normannischen Strände schmückt. Naja, wer weiß, vielleicht ein tolle Geschäftsidee für die Zukunft...



Le Strandkorb est né à la fin du XIXème siècle sur la Mer Baltique. Wilhelm Bartelmann, Korbmachermeister, vannier de métier à Rostock, est sollicité par une dame de bonne société, Elfriede von Maltzahn: elle souffre de rhumatismes et souhaite un siège de plage qui lui permette de profiter du bon air marin tout en étant protégée du vent. Lorsqu'elle s'installe pendant l'été 1882 sur la plage toute proche de Warnemünde, confortablement installée dans le fauteuil en osier fabriqué sur mesure, elle fait sensation. Très vite, les commandes affluent. Dès 1883, le vannier réalise la version pour deux personnes et en 1887, c'est le Halblieger, le modèle inclinable qui fait son apparition.

L'épouse de l'inventeur étant dotée d'un sens aigu des affaires, elle lance alors le premier Strandkorbvermietung, service de location de Strandkörbe et au début du XXème siècle, les drôles de corbeilles de plage se sont installées sur tout le littoral allemand, principalement dans les stations balnéaires.



Au premier regard, les Strandkörbe paraissent tous plus ou moins identiques: un ossature en osier tressé, des coussins aux rayures bleues, jaunes ou rouges et blanches et une petite touche de perfectionnisme avec des accoudoirs, une tablette pour y poser son Kaffeebecher, sa tasse de café, sans oublier le petit store en plastique ou en osier, rempart ultime contre le vent ou le soleil.

Il existe cependant deux formes distinctes qui permettent de déterminer la côte sur laquelle vous vous trouvez: la Nordseeform ou forme de la Mer du Nord et la Ostseeform, forme de la Mer Baltique: la première est plutôt droite et carrée tandis que la seconde a une forme plus douce et arquée.

De mars à octobre, les plages du littoral voient donc fleurir ces corbeilles de plage d'un genre bien particulier et en un siècle, le Strandkorb est véritablement devenu un produit symbole, presque culte sur le littoral allemand. Qui d'ailleurs ne se souvient pas du Strandkorb à taille XXL du sommet du G8 de Heiligendamm, en 2007, dans lequel la chancelière allemande est assise et entourée de  7 autres chefs d'Etat?

Si vous aussi êtes tombé sous le charme, pourquoi ne pas vous équiper et acheter votre propre Strandkorb?  C'est aujourd'hui un produit de large consommation, voire même d'exportation, bien au-delà des frontières allemandes. Son prix varie de 300 à 3 000 €, en fonction du mode de production et de la qualité des matériaux.



 Si vous êtes amené à humer l'air de la Ostsee ou de la Nordsee, ne manquez pas de louer un Strandkorb pour la journée et de vous y installer bien confortablement... et pourquoi pas d'imaginer qu'un jour, il puisse faire son apparition sur les plages de Normandie ou de Bretagne!

 

monhambourg, 2 août 2012 / 30 juin 2019