Tschüss, bien plus qu'un petit mot...

Si vous vivez ou même seulement séjournez dans la Hansestadt, vous aurez certainement déjà entendu "In Hamburg, sagt man Tschüs", à Hambourg, on dit "Tschüs", une expression affectionnée toute aussi bien par les sportifs que la presse lorsqu'un maire démissionne ou qu'une célébrité hambourgeoise nous quitte!

 

Ce petit mot, Tschüs, est bien plus qu'une expression pour se dire au revoir, un terme amical et plutôt familier lorsqu'on se quitte; bien qu'aujourd'hui compris et adopté dans une majorité de régions allemandes, il représente aussi un signe d'attachement à la culture du nord de l'Allemagne. Si vous avez déjà eu l'impertinence de quitter un ami bavarois en le saluant d'un Tschüs, vous savez maintenant que c'est une expression moyennement appréciée dans la partie sud du pays. Il y a quelques mois, une directrice d'école de Passau, en Bavière, a même attiré les foudres d'une partie des allemands, tout au moins de ceux qui disent Tschüs, en tentant d'interdire l'usage de ce petit mot par ses élèves, car jugé trop umgangsprachlich ou familier!

Non seulement ce Tschüs fait couler de l'encre mais il a aussi une longue histoire derrière lui, avant son adoption finale en hochdeutsch, haut-allemand, c'est-à-dire l'allemand standard, à partir des années 1940.
On évoque couramment son lien avec la langue de Molière,  un raisonnement assez proche de la vérité, puisque Tschüs a pour origine le mot "adieu"!

Arrivé au 17ème siècle dans le Nord de l'Allemagne, vraisemblablement dans les valises des Huguenots, ces protestants victimes des guerres de religion et chassé de France, il devient vite à la mode. L'utilisation d'expressions ou de termes français se renforçant encore plus avec l'occupation napoléonienne du début du 19ème siècle, le petit mot est complètement adopté, dans une prononciation évidemment locale et il devient "adjus", "adschüs" ou "atschüs" puis enfin"Tschüß". Depuis la dernière réforme de l'orthographe, neue Rechtsschreibung, suivant que l'on choisisse d'accentuer ou non la prononciation de la voyelle ü, il est possible d'écrire Tschüss (prononciation courte) ou Tschüs (prononciation longue).

Quant à la controverse nord-sud et la préférence bavaroise pour  le ade, elle n'a étymologiquement parlant aucune raison d'être puisque, dans les deux cas, l'origine est la même, du latin ad deum, "va avec Dieu"!

In Hamburg sagt man Tschüß est aussi une chanson du patrimoine hanséatique, interprétée par une grande dame de la scène allemande. Tout au long de sa carrière, Heidi Kabel, décédée en 2010, n'a cessé de faire la preuve de son affection pour sa ville natale, notamment dans ses chansons, dont l'une des plus célèbres, "In Hamburg sagt man Tschüß":

In Hamburg sagt man Tschüss,

das heißt auf Wiederseh'n,

In Hamburg sagt man Tschüss,

beim Auseinandergeh'n.

In Hamburg sagt man Tschüss,

das klingt vertraut und schön,

und wer einmal in Hamburg war, der kann das gut versteh'n,

und wer einmal in Hamburg war, der kann das gut versteh'n

 

Et pour découvrir une interprétation de Heidi Kabel en 1970, cliquez ici

 

monhambourg, 20 novembre 2012 / actualisé janvier 2019