Les Hambourgeois, sont-ils vraiment hambourgeois?

Tous ceux qui ont jeté l'ancre à Hambourg le savent pertinemment: il y a différentes catégories de Hambourgeois, les "vrais"...et les autres! Les autres, ce sont notamment les Quiddjes, ces zugezogene Hamburger, ces Hambourgeois qui ne sont pas nés dans la Hansestadt.

Le Hamburger Abendblatt s'est penché sur cette question et vient de publier des statistiques qui démontrent que les 800 062 Hambourgeois nés et vivant officiellement (au 31 décembre 2014) dans notre Hansestadt sont même en minorité puisqu'ils représentent seulement 45 % de la population totale.

Hambourg est clairement une ville d'immigration avec plus d'un habitant sur deux né en-delà des frontières, à quelques kilomètres (Pinneberg, Wedel ou Reinbek...) ou bien hors du territoire de la République Fédérale. Le journal est allé très loin dans son analyse puisqu'il a recensé 1200 lieux de naissance (pour respectivement plus de 100 Hambourgeois nés dans ce même lieu). Les résultats sont parfois même surprenants:

  • il y a ainsi plus de Hambourgeois d'adoption nés à Kaboul en Afghanistan (3ème place avec 11 267 personnes) que à Kiel dans le Schleswig-Holstein (4ème place et 11022 habitants). Les Afghans représentent avec 32156 habitants 1,8 % de la population totale de Hambourg, soit la plus grande communauté expatriée afghane en Europe. Cela s'explique par des relations de très longue date, notamment commerciales, mais aussi l'arrivée substantielle d'Afghanes et d'Afghans après la seconde guerre mondiale et à chaque changement de régime (notamment invasion soviétique, Talibans...)
  • La 9ème place est occupée par les personnes nées à Téhéran en Iran, soit 8601 personnes, avec là aussi un mouvement de population trouvant son origine dans les relations commerciales avec la Hansestadt, dans la révolution islamique de 1979 et la guerre du Golfe. La communauté iranienne de Hambourg est la seconde en Europe après Londres.
  • Ce sont les Berlinois qui arrivent en première position, soit 24887 personnes nées dans la capitale allemande et habitant Hambourg.
  • La seconde place est occupée par les personnes nées à Reinbek, dans le Schleswig-Holstein, à moins de 20 kilomètres de Hambourg
  • Parmi les 20 premiers lieux de naissance recensés, on trouve également deux villes polonaises, Gdansk et Szczecin, d'où sont originaires un certain nombre de personnes contraintes de fuir des régions aujourd'hui polonaises à l'issue de la seconde guerre mondiale.
  • Paris figure également au tableau de ces statistiques mais n'arrive qu'en 198ème place avec 679 personnes nées dans la capitale française et vivant à Hambourg.
  • Les Hambourgeois d'origine turque ne figurent pas dans les premières places, bien qu'ils représentent la seconde plus grande communauté étrangère (50 834 personnes). Cela s'explique par une multitude de lieux de naissance en Turquie.

Hambourg se voit donc confirmer son statut de ville internationale, de Tor zur Welt. D'après les statistiques officielles, plus de 180 nationalités cohabitent dans la Hansestadt. La population totale, quant à elle, est de

1 762 791, un chiffre qui devrait passer à 1 854 000 au cours des 15 prochaines années.

 

monhambourg, 15 février 2016


Pour en savoir plus: