Un petit air de Noël scandinave à Hambourg

En ce mois de novembre, les églises scandinaves de Hambourg ouvrent grand leurs portes l'espace de deux week-ends et ne vont pas manquer d'attirer une foule de visiteurs à l'occasion de leurs traditionnels skandinavische Weihnachtsmärkte.

Depuis de nombreuses années, les marchés de Noël scandinaves font partie du paysage hanséatique, donnent le coup d'envoi de la saison de l'Avent et représentent un pôle d'attraction pour un grand nombre de hambourgeois et de touristes.

Les quatre édifices religieux, respectivement danois, finlandais, norvégien et suédois se situent aux abords du port, entre le Michel et Landungsbrücken.

Construites au début du 20ème siècle par des paroissiens originaires des pays scandinaves à l'intention des croyants jetant provisoirement l'ancre dans la Hansestadt, ces Seemannskirchen, littéralement églises des marins, sont idéalement situées dans la même rue, la Ditmar-Koel-Straße, ce qui facilite le passage d'un basar de Noël à l'autre.

Vous y trouverez toutes sortes d'idées pour vos décorations de l'Avent ou de Noël, des petits cadeaux typiques des contrées nordiques, de succulentes spécialités et surtout une ambiance scandinave particulièrement hyggelig, très gemütlich.


Les églises suédoise, norvégienne, finlandaise et danoise seront ouvertes ce week-end puis du vendredi 18 au dimanche 20 novembre.

Entrée gratuite dans toutes les églises, sauf celle du Danemark où une participation de 1 € est demandée.

 

Heures d'ouvertures:

Vendredi 18 novembre: de 12.00 à 18.00 heures pour le marché de Noël norvégien, de 13.00 à 19.00 heures pour les marchés danois, suédois et finlandais.

Samedi 19 novembre: de 12.00 à 18.00 heures pour le marché de Noël norvégien, de 12.00 à 19.00 heures pour les marchés danois, suédois et finlandais.

Dimanche 13 et 20 novembre: de 12.00 à 18.00 pour les quatre églises.

 

 

Les adresses:

Eglise danoise au numéro 2 de la Dietmar-Koel-Straße, la norvégienne au numéro 4, la finlandaise au numéro 6 et la suédoise au numéro 36.

 

Monhambourg, novembre 2015, actualisé le 12 novembre 2016

Kommentare: 0