Les 5 films "made in Hamburg" à connaître

1- "A Most Wanted Man"

Film d'espionnage de 2014 réalisé par le Néerlandais Anton Corbijn, "A Most Wanted Man" (en français "Un homme très recherché") traite de l'après 11 septembre 2001 et de la manière dont le danger intégriste est perçu par les services secrets internationaux: Plus de dix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le World Trade Center. Lorsque Issa, un jeune clandestin musulman tchéchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alerte. Une course contre la montre s’engage alors pour identifier cet homme très recherché: s’agit-il d’une victime ou d’un extrémiste aux intentions destructrices ?

Le film d'espionnage est adapté du roman du même nom du romancier britannique John Le Carré. L'acteur Philipp Seymour Hoffmann, décédé peu de temps avant la sortie du film, y joue le rôle d'un espion allemand. A ses côtés, une palette d'acteurs internationaux, dont les allemands Daniel Brühl et Nina Hoss. Quant à la musique du film, elle a également une touche germanique puisqu'elle a été composée par le très populaire auteur-compositeur-interprète allemand Herbert Grönemeyer.

On retrouve les quartiers de Wilhelmsburg, St. Georg mais aussi Landungsbrücken et le port de Hambourg dans les différentes scènes du film. Le port tout particulièrement nous offre un visage très différent que celui auquel nous sommes habitués.


2- "Soul Kitchen"

Indéniablement mon film préféré!

Une comédie dramatique réalisée par le réalisateur allemand et hambourgeois Fatih Akin d'après un scénario écrit conjointement avec son acteur principal Adam Bousdoukos. Le film est sorti en décembre 2009 en Allemagne et quelques mois plus tard en France. Il a été récompensé en septembre 2009 par le prix spécial du jury du 66ème festival du film de Venise.

Le gérant de bistrot Zinos n'a vraiment pas de chance: non seulement sa copine Nadine déménage à Shangai pour son travail mais en plus il souffre d'une hernie discale. Lorsque dans sa détresse, il embauche Shayn, un grand chef cuisinier carrément excentrique, les quelques clients fidèles qui lui restaient prennent le large. Comme si cela ne suffisait pas, son délinquant de frère vient lui demander son aide. Alors que Zinos réfléchit comment se débarasser de son bistrot pour rejoindre son amie en Chine, les plats insolites servis et la musique jouée attirent de plus en plus une clientèle branchée. Le "Soul Kitchen" n'a jamais connu un tel succès! C'est alors que les évènements se précipitent...

Le film est une déclaration d'amour du réalisateur à sa ville natale et aborde un sujet qui lui est cher, celui du de la gentrification galopante de la ville. Les lieux du tournage sont Wilhelmsburg (Fabrikhalle), la Reeperbahn, l'Alster, le Mojo Club ou encore le bar Astrastube.


3- "Schtonk!"

Film réalisé par Helmut Dietl en 1992.

C'est l'euphorie au sein de la rédaction du magazine hambourgeois Stern. Le rédacteur Hermann Willié a un méga scoop: il vient d'acher les journaux intimes de Hitler. Mais comment se fait-il que ce soient les initiales F.H. qui figurent dessus? ... la réponse: le faussaire n'avait pas de "A": Fritz Knobel est spécialisé dans la falsification de portraits d'Eva Braun, la maîtresse d'Hitler. Il rencontre Hermann et lui parle de certaines choses ayant trait au régime nazi. Le rédacteur paie pour toutes les informations qu'il peut obtenir, ce qui pousse Fritz à écrire l'histoire et le quotidien d'Hitler.

Le film décrit avec beaucoup d'humour et d'exagération l'histoire derrière le scandale des faux carnets d'Adolf Hitler, scandale qui secoua le monde des médias en 1983 et conduisit le faussaire Konrad Kujau et le rédacteur Gerd Heidemann en prison. Il  rassemble quelques-uns des plus grands acteurs allemands de l'époque: Götz George, Harald Juhnke, Uwe Ochsenknecht, Veronica Ferres ou encore Ulrich Mühe.

"Schtonk" est un mot tiré du film Le Dictateur dans lequel Charlie Chaplin parodie Hitler et utilise ce mot pour signifier "supprimer de manière brutale".

 


4- "Reeperbahn Nachts um Halb Eins"

Film réalisé par Wolfgang Liebeneiner en 1954.

Un grand classique à connaître absolument si vous vivez à Hambourg. Avec Hans Albers et Heinz Rühmann, deux des grands noms du cinéma allemand. Les scènes extérieures furent tournées à Hambourg (St Pauli, port), Helgoland ou encore Timmerdorfer Strand et les scènes d'intérieur non pas dans notre Hansestadt mais à Berlin.

Après de nombreuses années à l'étranger, Hannes Wedderkamp (Hans Albers) revient pour ses vieux jours à Hambourg. Son vieil ami Pitter Breuer (Heins Rühmann) est en proie à de graves difficultés financières, suite à de mauvaises affaires en lien avec son hippodrome sur la Reeperbahn. Hannes décide de lui venir immédiatement en aide, pas seulement par amitié mais aussi en souvenir de la femme de Pitter, aujourd'hui décédée et qu'il avait voulu épouser.

Hans Albers était aussi chanteur et il interprète plusieurs chansons au cours du film, notamment "Auf der Reeperbahn Nachts um Halb eins" (Sur la Reeperbahn la nuit à minuit et demi), un titre devenu également un incontournable de la chanson et de la culture allemande.

 


5- "La Fille de Hambourg"

Et pour terminer, petit clin d'oeil frenchy avec ce film, non pas allemand, mais français, réalisé en 1958 par Yves Allégret.

Hambourg en 1943. Pierre, prisonnier de guerre, travaille sur le port. Il se voit offrir chaque jour sourire et cigarettes par la jeune Maria. 15 ans plus tard, lorsque son bateau fait escale à Hambourg, il rêve de retrouvailles. C'est en rejoignant ses amis dans un cabaret qu'il découvre Maria. Elle est devenue entraîneuse et lutteuse dans des combats de boue. Déception et jalousie prennent le dessus et lorsque Maria part avec un client, il la suit... Le drame filmé en noir et blanc nous fait vivre l'impossible rencontre dans les bas-fonds de Hambourg de deux êtres que tout oppose. Un souvenir idéalisé peut-il sauver un amour ?

Le rôle de Maria est joué par Hildegard Knef, actrice allemande d'après-guerre (1925-2002) et celui de Pierre par Daniel Gélin, comédien, réalisateur et scénariste français (1921-2002).

Les scènes extérieures, St Pauli et le port de Hambourg, furent filmées par le Armand Thirard, caméraman français ayant tourné deux ans auparavant „Et Dieu créa la femme“ avec Brigitte Bardot et Curd Jürgens. Les décors intérieures et la Herbertstraße furent reconstitués dans des studios parisiens.

monhambourg, 10 septembre 2017

Kommentare: 0