Silvester, bien plus qu'un simple réveillon!

Si le changement d'année se fait en simultané dans nos deux pays, il n'en est pas de même des traditions que l'on y associe ! Alors que côté français, réveillon du 1er de l'an rime surtout avec champagne, foie gras, huîtres, une bise sous le gui et quelques cotillons de principe, lorsque les 12 coups de minuit sonnent du côté allemand - et Hambourg ne fait pas exception à la règle - c'est SILVESTER, une Saint Sylvestre qui s'invite dans la rue et qui se célèbre à grands renforts de pétards, de feux d'artifices et de rites immuables!


[ KURZ GEFASST ]

Die Art und Weise wie Silvester in Frankreich und Deutschland gefeiert wird, unterscheidet sich grundlegend. Wer von den lebenslustigen Franzosen Feuerwerk und Böller erwartet wird enttäuscht sein. Zwar knallen um Mitternacht die Champagnekorken, lauter als ein Plopp wird es aber nicht. Franzosen treffen sich üblicherweise mit Freunden oder Verwandten und begrüßen das neue Jahr mit einem kulinarischen Fest - Austern, Meeresfrüchte, Foie Gras, Champagne, usw.- und dem obligarischen "Bonne Année" (Frohes Jahr) Kuss, wenn die Uhr zwölf schlägt. Böllerei ist verboten und mit der Ausnahme der Pariser Champs-Elysées - wo sich Tausende von Menschen versammeln - finden nirgendwo Partys oder Treffen im öffentlichen Raum... Ohlala!


Photo: Yann K.
Photo: Yann K.

La tradition la plus présente de ce côté-ci du Rhin, ou plutôt la plus détonante, est incontestablement celle des Feuerwerke, des feux d'artifices. Impossible de ne pas s'en apercevoir tant les journaux débordent de publicités vantant les mérites de ces assortiments "Fire Fantasy", "Bombette" ou même "High Speed Bombs"! Alors que leur vente est très encadrée en France, en Allemagne, ils sont en vente libre trois jours avant le 31 décembre; ils font le bonheur des pyrotechniciens en herbe et le désespoir des services d'urgences, confrontés à une recrudescence de brûlures et de blessures plus ou moins graves. Une tradition d'origine germanique qui (autrefois) avait pour ambition de chasser les mauvais esprits en faisant le maximum de bruits mais qui (de nos jours) sert plutôt à accueillir en grande pompe la nouvelle année!

Sur Hambourg, le panorama sur le port est incontestablement le plus impressionnant: outre la foule massée le long des quais, le spectacle est tout autant pour les yeux avec pluies d'or, éventails de couleurs et effets pyrotechniques au-dessus des eaux que pour les oreilles, tous les navires du port faisant retentir d'une même voix leurs cornes et sirènes pour annoncer la nouvelle année! Si vous n'êtes pas amateur de bains de foules, préférez plutôt les bords de l'Alster pour apprécier des feux d'artifice tout aussi splendides.

Comment prévoir l'avenir et glisser d'une année à l'autre...

Une autre coutume très populaire est celle du Bleigießen: après avoir jeté du plomb préalablement fondu dans de l'eau froide, il s'agit d'interpréter l'avenir à l'aide de la forme obtenue. Une grande dose d'imagination est alors indispensable pour associer l'année à venir à richesse, bonne santé ou bonheur amoureux. Vous trouverez dans la plupart des supermarchés des kits avec tout le matériel indispensable pour un bon Bleigießen, y compris avec notice explicative pour bien lire l'avenir!

Et attention, en Allemagne, on ne passe pas d'une année à l'autre mais on rutscht, on glisse ! Ne soyez donc point étonné si l'on vous souhaite un "Guten Rutsch", une bonne glissade. Il semble cependant que cette expression ne soit pas liée à un certain glissement mais nous vienne plutôt de l'hébreu "rosh" qui signifie "commencement". Dans tous les cas, c'est une manière très imagée de se souhaiter un bon début d'année!

"Same procedure as last year Miss Sophie?"...

Enfin, ultime tradition, en fin d'après-midi, on s'assied devant son petit écran, non pas pour écouter la Kanzlerin - quoique très intéressant d'écouter la Neujahrsansprache, le discours de nouvelle année - mais pour regarder en famille ou entre amis le sketch de chaque 31 décembre: "Dinner for One". Après plusieurs décennies d'Allemagne, je voue moi aussi, comme des millions d'Allemands, un culte à ce petit film de 18 minutes, en noir et blanc et de surcroît en anglais et il fait partie des coutumes immuables du dernier jour de l'année. Cette production de la télévision publique du Nord de l'Allemagne, le Norddeutscher Rundfunk (NDR) est diffusée depuis 1972, sans exception, dans l'après-midi du 31 décembre et met en scène Miss Sophie, qui fête son 90ème anniversaire avec ses quatre meilleurs amis, malheureusement tous décédés.  C'est son fidèle maître d'hôtel, James, qui endosse le rôle de chaque convive imaginaire et a pour lourde mission de porter des toasts pour chacun en l'honneur de la maîtresse de maison. Un Butler qui, année après année, fait rire des millions de télespectacteurs lorsqu'il trébuche sur la peau de tigre et assure fidèlement le service en dépit de son énivrement croissant et de répliques cultes telles "The same procedure as last year, Miss Sophie ?"  "The same procedure as every year, James!" A ne surtout pas manquer sur les chaînes régionales ou publiques ou à regarder ci-dessous.

Bonne année Herr Bürgermeister...

Enfin, si votre Silvesternacht, votre réveillon n'a pas consommé toute votre énergie, c'est le moment de vous joindre à la cohorte de Hambourgeoises et Hambourgeois qui s'invitent le lendemain dans la Rathaus, l'hôtel de Ville de Hambourg. Les Allemands du Nord ne brillent normalement pas côté folklore mais il est une tradition qui dure et perdure depuis le 18ème siècle et à laquelle vous pouvez assistez chaque 1er janvier. Ce jour-là, à partir de 10h45, les Hambourgeois viennent offrir leurs voeux de bonne année à leur premier magistrat et ce sont entre 600 et 700 poignées de mains qui s'échangent (pfui...heureusement que les Allemands ne connaissent pas la bise!). C'est aussi l'occasion pour les Hamburger Originale, ces représentants folkloriques de l'histoire de Hambourg de se parer de leurs plus beaux atours: on y retrouve le Wasserträger, le porteur d'eau Hummel, la Zitronenjette ou encore les confréries de ramoneurs et autres artisans traditionnels. Un vrai spectacle, légèrement hors du temps, à ne pas rater.

monhambourg, 13 décembre 2017