Hambourg, je t'aime moi non plus!

Cela faisait longtemps que ce billet me trottait dans la tête mais pour prendre ma plume, il me fallait exactement ce type de journée hambourgeoise dont je me passerais bien: nous sommes en plein mois de juin, une masse de grisaille nous toise du haut des cieux, le soleil n'a pas daigné montrer son nez et les averses ne font même plus l'effort d'annoncer leur venue... sans parler des copines qui postent sur les réseaux sociaux des photos de leur apéritif sous le soleil provencal... ah, et j'oubliais mon application météo locale qui me donne surtout envie de balancer mon smartphone par la fenêtre!...


J'ai beau avoir jeté l'ancre dans notre Hansestadt il y a plus d'une décennie, la considérer comme ma Heimat, en faire la démonstration de ses facettes les plus magiques dans ces colonnes,  je ne peux manquer de m'interroger sur ces commentateurs de radio qui annoncent quotidiennement les informations "in der schönste Stadt der Welt", dans la plus belle ville du monde ou encore la presse qui écrit à longueur d'années que Hambourg est DIE Stadt, LA ville où il fait bon vivre en Europe... Alors même s'il s'agit d'un éventuel recours compréhensible à la méthode Coué (surtout lorsqu'il pleut "cats and dogs"), tout n'est pas parfait dans le meilleur des mondes version hambourgeoise... et voici donc ma petite liste des imperfections hanséatiques à ne pas occulter, unter den Teppich kehren...

1- 10 % de la population (soit 185 000) personnes touche le Hartz IV, cette prestation sociale garantissant le minimum vital alors que Hambourg est simultanément la "capitale des millionnaires" (42 000 environ).

2- Hambourg se  targue d'être une ville verte, a même revêtu le titre de capitale verte européenne en 2011 mais enfreint depuis des années la réglementation européenne en matière de pollution atmosphérique fixée pour le dioxyde d'azote (NO 2). 200 000 habitants sont directement concernés par ces émissions néfastes pour la santé qui proviennent majoritairement de la circulation routière. Les associations de défense de l'environnement réclament la restriction des moteurs diesel en centre ville et un plus grand nombre de zones à limitation de vitesse. Le Sénat de Hambourg, pourtant engagé dans une coalition avec le parti écologiste "Die Grünen", refuse catégoriquement toute interdiction et se borne à prôner le renforcement des transports publics et des pistes cyclables.

3- Toutes les 35 minutes, un vélo est subtilisé à Hambourg. Seul une bicyclette sur 25 est retrouvée.

 

4- Non seulement les Hambourgeois sont lanterne rouge en matière d'obtention du permis de conduire (40 % échouent la première fois) mais le nombre d'accidents de la circulation et surtout de victimes ne cesse d'augmenter au fil des années.

5- Hambourg est la capitale des embouteillages en Allemagne et occuperait même la 4ème place derrière Londres, Rome et Paris. Un chiffre qui s'explique par le nombre de chantiers qui entravent à longueur d'année la circulation, aussi bien dans le centre qu'en périphérie (autoroute A7) mais aussi par le fait que les Hambourgeois sont accrocs à la voiture: 43 % des déplacements quotidiens y sont effectués en voiture (à Berlin, seulement 31 %). Enfin, Hambourg dispose d'un réseau de transport ferroviaire relativement modeste par-rapport au nombre d'habitants et les 111 lignes de bus transportent presque autant de passagers (212 millions) que les 4 lignes de métro  (222 millions).

6- Les loyers augmentent depuis des années même si une petite stagnation se fait sentir depuis l'introduction, il y a deux ans, d'une Mietbremse, d'un mécanisme pour lutter contre la surchauffe locative. Les Hambourgeois payent mensuellement 66 euros de trop pour leur loyer et la moyenne, au mètre carré, est de 11,50 €. Il existe bien entendu de grandes différences en fonction du quartier: par exemple 8,57 € à Finkenwerder et 17,47 € à Harvestehude.

 

7- Du côté climatique, rien de bien glorieux! Le mois de juillet est le plus chaud avec une moyenne de 17,3 °C et c'est en janvier qu'il fait le plus froid avec -0,2 °C en moyenne. Il pleut entre 13 et 18 jours par mois et en janvier la nombre d'heures de soleil est proche de 0. Quant au réchauffement climatique, il nous apporte peut-être quelques degrés de plus mais surtout un nombre accru d'orages particulièrement violents, de mini-tornades, les derniers en titre il y a peine quelques jours! Sans oublier le plaisir d'un Alster, notre lac intérieur, complètement gelé qui, au fil des décennies, devient un événement plus qu'exceptionnel...

8- C'est à Hambourg que l'on travaille le plus! L'Allemagne, en qualité de pays fédéral, ne se reconnait pas dans nos valeurs de centralisme et d'égalité nord-sud ou ouest-est et ce qui est en vigueur en Bavière ne l'est donc pas forcément dans notre Land de Hambourg. C'est ainsi que les Hambourgeois bénéficient de 9 jours officiellement fériés (y compris des jours inconnus dans l'Hexagone tels le 26 décembre ou le vendredi Saint pour Pâques) tandis que la palme des Feiertage est incontestablement remportée par les Bavarois avec pas moins de 13 jours. Pour en savoir plus, cliquez ici pour relire mon billet consacré au sujet.

Fort heureusement, les prévisions météo pour demain s'annoncent radieuses... je vais pouvoir retrouver ma bonne humeur et ma schönste Stadt der Welt ;-)

 

monhambourg, 26 juin 2017

Kommentar schreiben

Kommentare: 3
  • #1

    Patrick Lever (Montag, 26 Juni 2017 09:09)

    Bonjour Florence et merci pour cette jolie chronique,
    As-tu l'intention de relater aussi les plus de notre belle ville un de ces prochains jours moroses?
    Peut-être l'as-tu déjà fait? Comme je suis nouveau je ne pouvais pas savoir...
    Bises
    Patrick

  • #2

    Gilles (Mittwoch, 28 Juni 2017 17:17)

    J’espère que vous avez bien profité de la parenthèse estivale qui s'est achevée... ; )

  • #3

    monhambourg (Mittwoch, 28 Juni 2017 17:37)

    Patrick: oui bien sûr :-) je présente régulièrement mon "Lieblingshamburg"... c'est parfait, tu me donnes quelques idées d'articles pour cet été !

    Gilles: oui, c'était une fois de plus court cette parenthèse estivale !!!!