De la passion des voitures au business franco-allemand

Ma vie hambourgeoise, mon Hambourg, se construisent sur de belles rencontres franco-allemandes ou franco-hambourgeoises au détour de manifestations, de projets, de coïncidences. Dans cette colonne "franco-hamburgisch", je vous présente des personnes, initiatives, savoir-faire ou projets  qui ont pour feuille de route, sacerdoce ou tout simplement plaisir de construire ou d'entretenir les ponts entre nos cultures. Aujourd'hui, je donne la parole à Stephan Pawlowski, qui a fait de sa passion de la voiture une entreprise franco-hambourgeoise florissante. 

Mein Hamburger Leben, mon Hambourg, gestalten sich aus einzigartigen und wundervollen deutsch-französischen Begegnungen im Rahmen von Events, Projekten oder sogar glücklichen Zufällen. Auf dieser Seite lasse ich Menschen, Initiativen, Know-how oder Kreatives zu Wort kommen, dessen Roadmap, Berufung oder Freude darin besteht, Brücken zwischen unseren Kulturen zu bauen oder zu pflegen. Heute erzählt Stephan Pawlowski (in französischer Sprache) wie er aus einer Leidenschaft für die Autos ein erfolgreiches französisch-hamburgisches Unternehmen gemacht hat.


Depuis combien de temps vis tu à Hambourg ? Qu’est ce qui t’a conduit ici ?

Je suis arrivé en août 2018. J’ai suivi mon épouse dans le cadre de sa mutation au sein de Beiersdorf. J’ai auparavant été professeur de tennis pendant de longues années en France.

Tu fais partie de ces Français qui se sont lancés dans une nouvelle aventure professionnelle à Hambourg. Comment t’est venue l’idée de ton projet ? Peux tu nous en dire plus sur ton business ? 

Je suis passionné de voitures et nous sommes dans le plus grand marché européen de la voiture. Les prix étant très attractifs par-rapport au marché français, l’idée m’est venue tout naturellement. Mon activité s’organise autour de 3 thèmes : la recherche et la vente de véhicules entre professionnels (en Allemagne  et en France), entre professionnels et particuliers ainsi que la vente de véhicules que j’achète et que je revends par la suite. Mon idée est de ne pas avoir de stock pour ne pas générer de charges trop importantes.  Je propose aussi d’accompagner les français qui arrivent à Hambourg dans leurs démarches de recherche de voitures ou de changements de cartes grises et d’immatriculation.

Qu’est ce qu’un Car Broker ?

Un Car Broker n’est pas un mandataire. Mon métier est de rechercher, comme un courtier, la meilleure voiture (celle qui va correspondre au plus près des critères de recherches) au meilleur prix. Et mon travail ne s’arrête pas là! Je vais livrer la voiture à domicile si nécessaire (Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas...) avec l’immatriculation définitive.

Mon service est un service « clefs en main »



Passion de l’automobile et fibre commerciale sont indispensables dans ton métier mais pour gagner la confiance des concessionnaires automobiles allemands (les sacro-saints clichés envers les Frenchies peuvent avoir la vie dure!), qu’as tu du mettre en avant ? Qu’est ce qui t’a permis de devenir un interlocuteur et intermédiaire de confiance ? Effectivement, les Français ont la réputation de ne pas être très « fiables » dans leur prises de décisions. Il faut parler allemand et surtout anglais. Le fait d’habiter sur place est un réel atout. Tout est facilité pour mon client et le vendeur car je joue le rôle d’intermédiaire dans toutes les démarches. La négociation est aussi un paramètre important. Les allemands n’ont pas l’habitude de ce genre de démarches commerciales. Il faut faire preuve de pédagogie et expliquer, de manière très claire, de quelle manière fonctionnent les différents intervenants. Dès lors qu’une vente est actée, il faut aller très vite par la suite. Les allemands sont très efficaces et rapides dans leur relation clients. Comme on dit, il faut ménager la chèvre et le chou!




Quels genres de véhicules exportes-tu en France ? Seulement des grosses berlines ?

Cela va d’une Twingo à une Aston Martin, Porsche, Mercedes, BMW, Audi... Beaucoup de marques allemandes, cependant. Il faut proposer une gamme assez large et ne pas être trop sélectif. J’essaye de répondre à toutes les demandes, l’idée est que le projet du client doit toujours être meilleur marché qu’un achat en France. 

Tu es aussi très engagé au sein de la communauté associative française de Hambourg et j’imagine que tu es un interlocuteur très apprécié pour toutes les questions relatives à l’immatriculation ou l’achat d’un véhicule à Hambourg. 

Apportes tu aussi tes services aux Français  de Hambourg et à quoi faut-il faire attention lorsque l'on choisit de faire  immatriculer son véhicule ici? 
Les Français de Hambourg sont, évidemment, les bienvenus! Je propose les mêmes services pour tout le monde. Immatriculer son véhicule n’est pas une tâche facile... Parler allemand semble nécessaire, pas forcément indispensable. C’est notre interlocuteur au sein de l’administration allemande qui en décide! Il faut toujours apporter les bons documents. Les écarts ne sont pas permis, sous peine de devoir revenir. S’énerver ne sert absolument à rien,  cela ne fera qu’aggraver la situation.  Bien répertorier et préparer les éléments à fournir est la clef de l’obtention du sésame!

La relation à la voiture est très différente entre la France et l’Allemagne. Peux tu le confirmer ? Où vois tu les plus grandes différences, dans le soin que l’on apporte à son véhicule, dans la façon de rouler (ou tout autre point…) ?

La voiture fait indéniablement partie de la culture allemande. De nombreuses marques sont présentes ici.

Je vois trois différences majeures en Allemagne : l’entretien de son véhicule (toujours propre et entretenu mécaniquement) , les comportements routiers qui sont dans la grande majeure partie des cas respectueux et calmes et enfin la sécurité et la possibilité de laisser sa voiture « dormir » dehors, que ce soit une Polo ou une Porsche! Contrairement à la France, on voit peu de voitures accidentées, cabossées ou vandalisées. Il y a un profond respect de l’autre!

Tu as eu une idée, tu t’es lancé et tu réussis très bien. Quel conseil pourrais tu donner aux Français*es qui veulent lancer leur projet professionnel à Hambourg ? 

Être passionné et ne jamais abandonner! Il faut avoir les bonnes idées (parfois simples!), ne pas hésiter à demander de l’aide si besoin, partager les expériences. Je rajouterais enfin: être enthousiaste et surtout aller vers les allemands qui lorsque la glace est brisée, deviennent vite des partenaires agréables avec qui travailler.


Merci Stephan pour cette présentation et weiterhin viel Erfolg pour ton entreprise franco-hambourgeoise.

 

Si vous souhaitez contacter Stephan Pawlowski ou en savoir plus sur ses services, allez faire un tour sur son site, spcb-hamburg.com ou contactez le au +33 6 63 78 18 13 ou +49 40 36840507.

Il est également présent sur Instagram et  Facebook.



monhambourg, 25 mai 2020

Kommentare: 0