Pour tout savoir sur l'Alster...

L'Alster, notre lac intérieur, est pour les Hambourgeois(es) l'un des lieux les plus emblématiques de la Hansestadt. On se réjouit de l'apercevoir des cieux ou du train lorsque l'on rentre de voyage, on s'y précipite au moindre rayon de soleil, on arpente les chemins qui longent le lac pour son jogging matinal, sa promenade dominicale ou pour y promener son compagnon à quatre pattes, on y joue à Loïck Peyron ou plus pépèrement à faire avancer son pédalo ou à garder l'équilibre sur son paddle et si l'on est particulièrement gâté par les dieux de l'hiver, on peut même s'autoriser à marcher sur une épaisse couche de glace... bref, Hambourg sans son Alster, ce serait presque...Paris sans la Seine!


En huit explications, l'Alster c'est:

  • Le nom: l'Alster, c'est avant tout une rivière de quelques 56 kilomètres de long, qui trouve sa source au nord de Hambourg, dans les environs de Henstedt-Ulzburg et qui se jette dans l'Elbe
  • La naissance: en 1190 avec la construction d'une digue, l'inondation des surfaces environnantes inhabitées et la création d'un lac artificiel pour le bénéfice du plus grand moulin d'Allemagne du Nord.
  • La séparation: au 17ème siècle, avec l'édification des remparts entourant la ville, le lac se retrouve coupé en deux, en un Alster intérieur (Binnenalster) et un Alster extérieur (Außenalster). Aujourd'hui, ce sont deux ponts qui séparent les deux entités: Lombardbrücke et Kennedybrücke.
  • Les chiffres: le Außenalster représente 164 hectares (soit quelques 230 terrains de football) et fait jusqu'à 4,5 mètres de profondeur; le Binnenalster a une surface de 18 hectares.
  • Baignade: une époque malheureusement révolue... en 1888, inauguration de la plus grande piscine d'Allemagne. L'établissement de bains, prisé de tous les Hambourgeois, ne put malheureusement pas réouvrir après la seconde guerre mondiale, en raison d'une qualité de l'eau misérable. Le dernier projet en date de piscine sur l'Alster date de 2008 et a été abandonné car trop onéreux.


  • Les symboles: nos nobles Alsterschwäne, nos cygnes de l'Alster, une tradition qui remonte au 14ème siècle et pour laquelle il existe même une fonction, celui de Schwanenvater, de "père des cygnes".  La Alsterfontäne, son jet de 60 mètres de hauts et son débit de 170.000 litres d'eau en une heure. Le Boje Mann, cet homme-balise qui vaut régulièrement des coups de téléphones de promeneurs inquiets au commissariat de police...c'est une des quatre statues de l'artiste Stephan Balkenhol et un emblème sur l'Alster depuis 1993.


  • Patiner sur l'Alster: le rêve de tous les Hambourgeois de naissance ou de coeur, c'est de pouvoir se promener sur l'Alster lorsque la couche de glace est suffisamment épaisse. Le Alstereisvergnügen existe depuis plus de 300 ans. En 1733 déjà, un manège avait pris place sur l'Alster gelé. De nos jours, on y trouve plutôt des cabanes à Glühwein..enfin... lorsque les dieux de l'hiver nous offrent ce plaisir. Il est malheureusement de plus en plus rare et à cela s'ajoute un critère d'exigence pour avoir le droit de poser les pieds sur le lac gelé. Dans les années 20, une couche de 12 à 16 centimètres d'épaisseur suffisait, aujourd'hui l'autorisation officielle est donnée à partir de 20 centimètres d'épaisseur.



  • La petite histoire: pendant la seconde guerre mondiale, les autorités de Hambourg se mirent en tête de brouiller les pistes des avions alliés amenés à bombarder Hambourg (en représaille du Blitz sur l'Angleterre). A partir de 1941, une immense maquette en bois fut installée sur le Binnenalster avec de fausses routes, maisons ou canaux et un faux pont Lombardsbrücke... l'espoir était que les bombardiers ne puissent faire la différence entre le vrai et le faux pont et que l'original ne soit pas détruit. Un stratagème qui fut réduit à néant avant une potentielle utilisation: il arriva aux oreilles de la presse anglaise qui s'empressa d'en faire des gorges chaudes dans ses colonnes.

monhambourg, 6 avril 2016  /réactualisé janvier 2019