TSCHÜSS Hambourg et son vignoble...

Aujourd'hui, c'est un petit pan d'histoire hambourgeoise qui disparait. En raison de travaux de rénovation de la station de métro et S-Bahn Landungsbrücken (sur le port), les vignobles hambourgeois vont laisser place à pelleteuses et autres engins de chantier et la centaine de cep va être distribuée symboliquement! 

 

Mais le saviez-vous ? Oui, Hambourg avait ses propres vignobles et ce depuis 1995. La Hansestadt ne cherchait pas à concurrencer les grandes régions vinicoles allemandes situées bien en-delà de l'Elbe mais elle pouvait s'enorgueillir à juste titre de cépages de vins rouges et blancs noblement appelés "Regent" et "Phoenix". Un vignoble grand comme un mouchoir de poche mais royalement installé face à l'Elbe sur la colline du  Stintfang , du nom de l'éperlan, ce petit poisson autrefois pêché dans le fleuve.



Les 100 ceps étaient un cadeau du Stuttgarter Weindorf, des restaurateurs du village des saveurs de Stuttgart organisé chaque année (jusqu'en 2015) devant l'Hôtel de ville de Hambourg.  Pour remercier la métropole de son hospitalité, ils lui firent cadeau d'un petit pan de leur patrimoine vinicole. Ils sont ainsi à l'origine des vignobles allemands situés le plus au nord de la Bundesrepublik. Et ce sont les membres de l'association des Stuttgartois de Hambourg, sous l'égide du vigneron Fritz Currle, qui étaient également à pied d'oeuvre pour garantir un bon cru.

En septembre, au moment de la vendange, se posait année après année la question cruciale: bonne ou mauvaise récolte...  Une bonne tendance, après quelques années de traversée du désert, dont des pillages en 2010 et 2018 et un vilain champignon en 2013. Le principal ennemi de la vigne n'était d'ailleurs pas la météo mais plutôt l'homme et son comportement; Hafengeburtstag ou autres festivités portuaires étaient régulièrement synonymes de grandes quantités de bouteilles, mégots ou autres détritus jetés dans le vignoble !



Après la vendange, les grappes prenaient le chemin de la région de Stuttgart pour être transformées en vin. Environ 80 bouteilles de la "Stintfang Cuvée" étaient généralement remplies puis officiellement remises aux autorités hambourgeoises. Seul bémol, ce vin n'était pas vendu mais offert uniquement aux plus illustres des visiteurs.

 

Les ceps vont donc être enlevés en ce dimanche 24 février 2019. Ils ne peuvent être replantés en raison de racines déjà trop longues. Les travaux devant se terminer en 2021, il n'est pas du tout certain que de nouveaux vignobles soient plantés par la suite.

Dommage, j'adorais raconter cette petite histoire des vignes hambourgeoises à mes visiteurs! 

 

monhambourg, septembre 2017 / réactualisé 24 février 2019

Kommentare: 0