Littérature - Inferno, la dévastation de Hambourg

Cela fait déjà quelques mois que je souhaitais vous faire partager une lecture qui m'a profondément marquée sur un chapitre très douloureux de l'histoire de notre Hansestadt.

Un livre que j'ai découvert en anglais mais qui a été traduit en français il y a 2 ans.

"Avant la tempête de feu, la société civile croyait que ses villes étaient protégées contre les bombes alliées; ce n'est qu'après qu'ils réalisèrent qu'ils étaient chanceux de ne pas avoir été rayés de la carte. Hambourg leur fit comprendre que les Alliés, en particulier les Britanniques, avaient l'intention d'anéantir une ville après l'autre jusqu'à ce que l'Allemagne capitule. Il semblait bien que la prédiction de Douhet (N.D.A.: général italien et théoricien de la guerre aérienne) dans les années 1920 se réalisait: les villes étaient plus dangereuses que les champs de bataille"...

En quelques lignes, Keith Lowe, auteur du récit "Inferno, la dévastation de Hambourg" résume parfaitement l'enjeu de ce qui fut l'une des plus terribles opérations aériennes de la seconde guerre mondiale: dans le cadre de l'opération Gomorrah, les avions alliés (anglo-américains) larguèrent entre le 23 juillet et le 3 août près de 9 000 tonnes de bombes sur Hambourg. Leur intention: démoraliser la population allemande, alors qu'elle croyait encore en la victoire du Führer, et détruire les installations de guerre de la

deuxième ville et du premier port allemand.

Les 7 raids successifs font 45 000 victimes et cette opération est, avec celle de Dresde, la plus meurtrière en Europe. Le raid du 27 au 28 juillet est incontestablement le plus meurtrier: les bombes incendiaires larguées provoquent un Feuersturm, une tempête de feu, avec des tornades de feu atteignant les 240 km/h et 800 degrés. Des dizaines de milliers d'habitants sont tués, brûlés ou asphyxiés et les abris anti-aériens se révèlent pour nombre d'entre eux un piège fatal.

L'ouvrage de l'historien britannique a le mérite de nous livrer un récit (reposant sur des entretiens, Tagebücher, sources officielles...) du point de vue allemand et allié et surtout d'éviter toute polémique sur la justification ou non de cette opération. Il ne manque cependant pas, dans une analyse très juste, de s'interroger sur la légitimité de ces bombardements dits stratégiques qui touchent surtout les civils... une réflexion qui,74 ans plus tard, semble toujours d'actualité!

Ce récit, riche en enseignements historiques, donne un regard très différent sur Hambourg et notamment sur certains quartiers (à l'image de Hammerbrook) qui furent complètement rasés.

Le livre est paru en France en 2015 sous le titre de "Inferno, la dévastation de Hambourg". Il ne semble pas avoir été traduit en allemand jusqu'ici.

 

monhambourg, 22 avril 2017


En anglais: Inferno: The Devastation of Hamburg, 1943. Penguin, 2012. 9,99 €. ISBN: 978-2262038519

En français: Inferno, la dévastation de Hambourg. Editions Perrin, 2015. Broché. 24 €. ISBN: 978-0241964248